Prises de vue terrestres

De la fin de la Première Guerre mondiale au début des années 1950, le levé topographique d’une grande partie de l’espace alpin a été réalisé par photogrammétrie terrestre (clichés pris depuis le sol) pour l’établissement de la carte des fortifications au 1:10 000 et de la carte nationale au 1:50 000.

Paire d’images stéréoscopiques avec des prises de vue terrestres du Cervin, prises le 16 juillet 1930.
Paire d’images stéréoscopiques avec des prises de vue terrestres du Cervin, prises le 16 juillet 1930.

A cette fin, les topographes de swisstopo ont implanté plus de 7000 points de station judicieusement répartis, ont mesuré leur position et leur altitude au photothéodolite (appareil de mesure des angles combiné à une chambre métrique) et saisi par voie photographique le terrain visible sur environ 58'000 plaques de verre. 

Une station se compose de deux points de prise de vue, celui de gauche et celui de droite, qui forment conjointement la « base ». Les prises de vues sont conçues de telle façon que les deux clichés pris parallèlement présentent un fort recouvrement latéral. 

La restitution s’effectuait toujours au cours de l’hiver suivant. Les coordonnées planes et les altitudes des points de prise de vue étaient d’abord calculées puis introduites ensuite dans le restituteur photogrammétrique (appelé autographe). Ces appareils spéciaux permettaient de reconstruire au bureau l’effet stéréoscopique obtenu sur le terrain au moment des prises de vues. Le terrain pouvait donc être restitué et reporté sur le plan par cette méthode. 

La photogrammétrie terrestre cédant de plus en plus la place à la photogrammétrie aérienne, les stations n’ont été occupées qu’une seule fois. En conséquence, les prises de vues terrestres sont l'un des rares produits de swisstopo ne permettant pas la réalisation d'une série temporelle.

Aidez-nous!

Une grande partie de la collection terrestre de swisstopo a pu être positionnée dans l’espace en s’aidant des sources historiques. Près d’un siècle s’est écoulé depuis la réalisation des prises de vues et des lacunes ont été constatées dans les informations inventoriées. C’est pourquoi, nous vous serions reconnaissants de nous aider à bien positionner les clichés encore non référencés à l’aide des fonctions de la machine à remonter le temps participative «smapshot».

Les images terrestres dans smapshot

Office fédéral de topographie swisstopo Seftigenstrasse 264
Case postale
3084 Wabern
Tél.
+41 58 469 01 11

E-mail


Domaine compétent

Topographie
Distribution des géodonnées
E-mail


Imprimer contact

Office fédéral de topographie swisstopo

Seftigenstrasse 264
Case postale
3084 Wabern

Carte

Voir la carte