De nouvelles coordonnées - l'essentiel en bref

Les bases sur lesquelles reposent les coordonnées nationales actuelles sont vieilles de plus d’un siècle. Ce «cadre de référence» MN03 ne satisfait plus aux exigences actuelles. Les nouvelles coordonnées se fondent sur le cadre de référence MN95 (mensuration nationale de 1995). Le point fondamental, situé à Berne, reste inchangé, il reçoit en revanche, de nouvelles coordonnées. Les coordonnées qui lui sont attribuées sont modifiées comme suit: E = 2'600'000 m (Est) et N = 1'200'000 m (Nord). La nouvelle mensuration nationale est sans influence sur le contenu des cartes nationales; toutefois, les nouvelles valeurs des coordonnées sont désormais indiquées sur le bord des cartes. Le nouveau cadre de références sera introduit dans tous les cantons jusqu'à la fin de 2016.

Pour la plupart d’entre nous, les coordonnées rappellent des souvenirs scolaires: c’est avec leur aide, en effet, que l’on peut décrire la position de points et d’objets sur le terrain, sur des cartes ou sur des plans. Des coordonnées sans équivoque nous permettent d’indiquer à d’autres personnes où nous nous trouvons ou de localiser un objectif donné – par exemple à l’occasion de randonnées ou de parties de Geocaching version électronique de la chasse au trésor.

Les coordonnées de la Suisse sont plus que centenaires. Elles ont été déterminées dans le cadre de la mensuration nationale de 1903 (MN03) et sont en usage depuis lors. A cette époque, la précision des mesures de distance était bien inférieure à ce qu’elle est aujourd’hui. C’est pourquoi les coordonnées fondées sur ces mesures présentent des différences atteignant 2 à 3 mètres entre Genève et l’Engadine. Il en va autrement aujourd’hui: Durant les années 1990, le recours aux satellites et au GPS (Global Positioning System) ont permis d’améliorer la mensuration nationale. Dans la mensuration nationale 1995 (MN95) l’Office fédéral de topographie swisstopo a déterminé via GPS les coordonnées des points fixes avec une précision centimétrique sur l’ensemble du pays.

Nouvelles désignations des coordonnées

Les nouvelles coordonnées revêtent surtout de l’importance pour les professionnels de la mensuration et des travaux publics. La différence la plus évidente, celle que perçoit le grand public, réside dans les nouvelles valeurs et dans la nouvelle désignation des coordonnées. Tout en conservant les avantages liés au système de coordonnées en vigueur jusqu’alors, les valeurs associées à l’origine de la projection cartographique («point fondamental» à Berne) sont décalées de 2 resp. 1 million de mètres par rapport aux valeurs utilisées auparavant:

Auparavant:  y = 600'000 m (Est);      x = 200'000 m (Nord) 

Désormais:   E = 2‘600‘000 m (Est);  N = 1‘200‘000 m (Nord) 

Les coordonnées MN03 comportaient six chiffres, les nouvelles coordonnées MN95 en comprennent sept (sans compter la partie décimale). Les axes de coordonnées sont désormais clairement désignés par E (pour Est) et N (pour Nord).

Quels sont les changements pour les utilisateurs des cartes?

Cette modification des coordonnées apporte peu de changements au niveau des cartes nationales et des cartes interactives commercialisées par swisstopo. Etant donné qu’un écart de trois mètres ne représente que 0,12 mm sur une carte nationale à l’échelle 1: 25 000, le décalage de la grille des coordonnées est négligeable. Seules les valeurs des coordonnées sont modifiées. Les six chiffres actuels seront remplacés à l’avenir par sept chiffres. Afin de les identifier et de les différencier de l’ancien système, les coordonnées actuelles sont désormais désignées avec l’addition de 2 000 000 m dans la direction Est (E), et 1 000 000 m dans la direction Nord (N). Chaque point de la Suisse peut être exactement situé au moyen de deux coordonnées à sept chiffres. Le point zéro de la projection cartographique suisse à Berne correspond dans le système de référence CH1903+ aux valeurs E = 2 600 000 m et

N = 1 200 000 m. Le premier chiffre équivaut à la position dans la direction ouest-est et le second dans la direction sud-nord. Pendant une période de transition, les produits de swisstopo utiliseront soit les anciennes, soit les nouvelles coordonnées, en fonction de leur date de publication. Pour les mensurations au mètre près ou encore plus précises, les différences entre les anciennes et les nouvelles coordonnées doivent être prises en compte. 

Pourquoi ces adaptations?

L’introduction des nouvelles coordonnées est importante puisqu’elle ouvre la voie à une utilisation optimale en mensuration des méthodes de positionnement par satellite telles que GPS. Les nouvelles désignations empêchent toute confusion entre anciennes et nouvelles coordonnées dans la mensuration. La nouvelle mensuration nationale est par ailleurs compatible avec celles des Etats limitrophes qui procèdent eux aussi à de telles adaptations. On peut aisément imaginer ce qu’il adviendrait si des mesures modernes, par GPS, étaient par exemple combinées à des données bien moins précises issues de mensurations antérieures pour la construction de tunnels ou de ponts. Et parce que la Suisse n’est pas une île, nos données doivent pouvoir être mises en relation avec celles des Etats limitrophes, dans le cadre par exemple de projets transfrontaliers tels que les réseaux routier et ferroviaire européens. L’introduction des nouvelles coordonnées s’effectue canton par canton.


Office fédéral de topographie swisstopo Seftigenstrasse 264
Case postale
3084 Wabern
Tél.
+41 58 469 01 11
Fax
+41 58 469 04 59

E-mail


Domaine compétent

Géodésie et direction fédérale des mensurations cadastrales
E-mail


Imprimer contact

Office fédéral de topographie swisstopo

Seftigenstrasse 264
Case postale
3084 Wabern

Carte

Voir la carte