print preview

Systèmes de référence historiques

D’autres systèmes de référence et projections cartographiques ont été utilisés au cours du 19e siècle, avant l’introduction du système de référence CH1903 dans la mensuration nationale suisse, en particulier pour l’élaboration des cartes Dufour et Siegfried. Aujourd’hui encore, les paramètres de ces systèmes peuvent être d’une grande utilité, dans le cas par exemple du traitement de données à caractère historique. Des systèmes de référence cantonaux spécifiques ont par ailleurs vu le jour durant la seconde moitié du 19e siècle en plus des deux systèmes principaux mentionnés ci-dessus. Ils ne sont toutefois pas répertoriés ici.

Système de référence et projection cartographique de la carte Dufour (CH1840)

La carte Dufour à l’échelle du 1:100 000 a été publiée à partir de 1845. La base géodésique utilisée a été publiée en 1840 par Johannes Eschmann dans «Ergebnisse der trigonometrischen Vermessungen in der Schweiz». « L’ellipsoïde de Schmidt 1828 » (a = 6376804,37 m, f = 1/302,02; en version originale a = 3271773,00 toises, b = 3260940,03 toises) a servi de surface de référence. D’autres sources désignent cet ellipsoïde sous le nom d’«ellipsoïde de Schumacher». Quoi qu’il en soit, il était déjà positionné sur l’ancien observatoire de Berne, auxquelles les coordonnées suivantes (datant de 1836) étaient attribuées:

Longitude: 7° 26' 24,75" Est (ou en version originale: 5,670000 grades à l’est du méridien de Paris)

Latitude: 46° 57' 06,03" N (52,168529 grades)

La projection cartographique utilisée pour la carte Dufour était une projection conique équivalente non rigoureuse, également appelée projection de Bonne ou projection de Flamsteed modifiée. Les couples de valeurs 0 / 0 et 600 000 / 200 000 («faux est / nord») étaient utilisés l’un comme l’autre pour l’origine du système de coordonnées.

Projection conique équivalente non rigoureuse ou conventionnelle, également appelée projection de Bonne
Projection conique équivalente non rigoureuse ou conventionnelle, également appelée projection de Bonne

L'altitude du Repère Pierre du Niton (376,2 m), déterminée en 1840 par Eschmann, constituait la valeur de référence pour l'altimétrie. Elle était déduite de l'altitude alors utilisée pour le Chasseral (1609,57 m).

Système de référence et projection cartographique de la carte Siegfried (dès 1870)

La carte Siegfried se base sur la loi fédérale du 18 décembre 1868 concernant la publication et la poursuite des relevés topographiques. La base géodésique est définie par les mêmes paramètres de Eschmann contenu dans «Ergebnisse der ...» de 1840, à savoir l’ellipsoïde de Schmidt et les ‘anciennes’ coordonnées de l’observatoire de Berne, au même titre que la projection de Bonne comme projection cartographique.

La seule différence a résidé dans l'introduction d'une nouvelle valeur pour l'altitude du Repère Pierre du Niton (376.86 m), déterminée par Siegfried et dite «ancien horizon». Lorsqu'en 1903, cette valeur a été modifiée par le «nouvel horizon» de 373.6 m, les altitudes et les courbes de niveau de la carte Siegfried restèrent dans l'ancien système.

Dès 1890, toutes les anciennes triangulations ont été transformées dans les points du réseau de la mesure du méridien, achevé et publié par la Commission Géodésique Suisse, qui remplaça la «Triangulation primordiale» de Eschmann. Ce réseau est fondé sur l’ellipsoïde de Bessel de 1841, avec une nouvelle latitude géographique de 46°57'08.66'' pour Berne, déterminée en 1869, ainsi qu’un allongement de la base Chasseral-Rötifluh de 0.021 ‰ et d'un azimut plus petit de 1.17'' entre l’observatoire de Berne et le Chasseral. Les longitudes ont été calculées par rapport au méridien de Berne. Toutes ces modifications n’ont pas influencé l’image des cartes, par contre sur la carte 1 : 25'000, les cercles parallèles ont été déplacés de 3.2 à 3.6 mm vers le Sud, les méridiens éloignés de max. 1 mm de part et d’autre du méridien de Berne. De telles inhomogénéités apparues au fil du temps dans les bases géodésiques et les œuvres cartographiques ont amené, dès 1935, au remplacement de la carte Siegfried par les cartes actuelles.


Office fédéral de topographie swisstopo Seftigenstrasse 264
Case postale
3084 Wabern
Tél.
+41 58 469 01 11

E-mail


Domaine compétent

Géodésie et direction fédérale des mensurations cadastrales
E-mail

Office fédéral de topographie swisstopo

Seftigenstrasse 264
Case postale
3084 Wabern

Carte

Voir la carte