print preview

Informations concernant la nouvelle carte nationale

La publication des nouvelles données et cartes a été précédée par d'importants travaux d'études. Une étude préliminaire en 2001 fut suivie par une première consultation en 2006 avant que la production de la carte nationale au 1:1 000 000 ne commence en 2011. Depuis cette date, les nouvelles cartes sont régulièrement publiées et reconnaissables à leur nouveau graphisme. Mais la véritable innovation concerne les nouvelles données qui induisent une plus grande flexibilité d'utilisation de la carte.

Etapes du projet 

  • 2001    Décision de l’équipe de projet concernant le concept sur la base d’une étude préliminaire de l’EPF de Zurich
  • 2003    Autorisation des objectifs relatifs au système et au projet par swisstopo 
  • 2006    Décision d’achat des composants liés au système 
  • 2006    Consultation de l’ébauche de la carte nationale 1:25 000 
  • 2011    Production de la carte nationale 1:1 million en utilisant les nouveaux composants système 
  • 2013    Réception du système des systèmes de production 
  • 2013    Démarrage de la production avec les feuilles 1:25 000 n° 1088, 1089, 1108 et 1109
  • 2014    Publication des premières cartes
  • 2015    Publication de la nouvelle carte nationale 1:500 000 en tant que fond de la carte OACI
  • 2016    Début de la production de la carte nationale 1:50 000
  • 2016    Publication dans map.geo.admin.ch de la première carte nationale 1 :10 000 entièrement produite automatiquement
  • 2016    Publication des premières cartes 1:50 000
  • 2018    Publication de la carte d'excursions 1:50 000 avec nouveau graphisme cartographique

La technique

Lors de la dernière modification (en 2000) des outils cartographiques, à savoir le passage du tracé sur couche à la CAO (conception assistée par ordinateur), l'outil de gravure a été remplacé par la souris d'ordinateur. Aujourd’hui la cartographie est désormais touchée par d'autres développement techniques importants :

  • l'introduction de la généralisation automatisée
  • l’introduction du traitement cartographique assisté par banque de données
  • l’élaboration de modèles cartographiques numériques (MCN)
  • la possibilité d’une mise à jour progressive automatisée

Par conséquent, les données numériques provenant du modèle cartographique numérique (MCN) passent au   premier plan tandis que la carte imprimée en est déduite : elle n’est plus que l’un des nombreux produits pouvant être générés à partir des données numériques. En ce qui concerne la représentation du terrain, label conférant un caractère unique à la carte suisse à une échelle internationale, les éléments déjà existants, à savoir le relief, la coloration jaune et le figuré de rochers, seront repris sur la nouvelle carte, Ainsi, la spécificité de la carte est conservée même avec les nouvelles technologies.

Processus 

Les nouveaux outils techniques désormais disponibles engendrent simultanément un changement fondamental au niveau des processus de production. La carte constituait auparavant la base pour tous les produits et données.

Grâce au modèle topographique du paysage (MTP) et aux nouveaux modèles altimétriques d'une exactitude supérieure, des données encore plus précises et de meilleure qualité peuvent désormais être utilisées pour le modèle cartographique numérique (MCN). Celles-ci constituent également la base pour produire les applications ou les cartes nationales imprimées.

De plus, les données de tiers déjà intégrées au modèle topographique du paysage, p. ex. les données de la mensuration officielle pour la nomenclature, peuvent également être utilisées pour le modèle cartographique numérique et pour la carte nationale. Cette manière de procéder permet de garantir une harmonisation générale au niveau des produits et d’éviter des travaux redondants.

Les représentations graphiques 

En 1994 et 1998 déjà, un groupe de travail composé de représentants de swisstopo, de l’Institut de cartographie de l’EPF de Zurich et de l’Institut géographique de l’Université de Zurich, s’était penché sur le remaniement des représentations graphiques de la carte nationale 1:25 000 et avait formulé des propositions. De légères adaptations avaient alors été réalisées lors de la mise à jour avec la technique de CAO.

Une révision plus importante avait été repoussée à l’établissement ultérieur d’une nouvelle carte. Elle a été remise à l’ordre du jour à l’occasion des ébauches de 2006 pour la nouvelle carte nationale basée sur le modèle cartographique numérique. Dès la fin du dernier millénaire, il était toutefois évident que les modifications devaient apporter notamment des améliorations pour une utilisation numérique. Les modifications importantes sont les suivantes :

  • respect systématique des mesures et des distances minimales avec légère augmentation des dimensions minimales afin d’améliorer la lisibilité
  • abandon de l’utilisation de doubles traits hachurés ou ombrés d’un côté
  • représentation en couleur du réseau ferroviaire et des gares 
  • gradation du réseau routier en fonction de la largeur des routes et utilisation de couleurs différentes en fonction de l’importance du trafic
  • utilisation d’une nouvelle police de caractères suisse sans empattement (Frutiger)
  • représentation de la surface forestière en mutation notamment dans les régions alpines, sans ligne de contour supplémentaire
  • liserés de couleur pour les frontières communales, cantonales et nationales

Perspectives d’utilisation 

Avec la nouvelle carte ou, plus précisément, avec le modèle cartographique numérique, il existe de nouvelles possibilités d’utilisation qui s’expliquent en particulier par les nouvelles données sous forme vectorielle qui remplacent les cartes-pixel qui étaient jusqu’alors les seules disponibles. Les avantages sont les suivants 

  • possibilité de modifier la représentation cartographique (par ex. les couleurs, la représentation des objets) 
  • possibilité de connecter les données cartographiques à des attributs (= informations affectées aux données) et à des données de tiers
  • traitement et mise à disposition des données indépendamment du découpage en feuilles de la carte imprimée 
  • structure et représentation détaillées du contenu distinctes selon les niveaux et les objets (par ex. uniquement réseau routier ou réseau hydrographique)
  • possibilité, après l’élaboration, d’une mise à jour plus rapide à l’avenir

 

Publications

  • La nouvelle carte nationale au 1:10 000, un concentré d’innovations
    Les besoins en géodonnées toujours plus précises et plus actuelles sont en constante progression. Pour la première fois, chaque année une nouvelle carte nationale sera élaborée de manière entièrement automatisée pour l’ensemble du territoire suisse. Elle sera publiée en ligne début juin 2016 avec les données les plus actuelles du modèle topographique du paysage (MTP) de swisstopo. Ce produit de grande qualité cartographique constituera une base idéale pour des applications dans les domaines de l’administration, de l’économie, de la science et des applications destinées au grand public.§
    PDF, 5 page(s), 855 KB, français

Documents


Office fédéral de topographie swisstopo Seftigenstr. 264
Case postale
3084 Wabern
Tél.
+41 58 469 01 11

E-mail


Domaine compétent

Cartographie
E-mail

Office fédéral de topographie swisstopo

Seftigenstr. 264
Case postale
3084 Wabern

Carte

Voir la carte