print preview

Procédés novateurs (1927–1958)

À partir de 1938, une nouvelle série de cartes, la « carte nationale de la Suisse », est publiée. Elle a modernisé et harmonisé la représentation de la Suisse dans l’image des cartes. Cependant, les procé-dés sur lesquels se fonde la carte nationale ont également subi un changement majeur : entre 1926 et 1958, les photogrammes et le tracé sur couche de verre ont révolutionné les processus de travail.

1921–1929     Hans von Steiger
1929–1951     Karl Schneider
1952–1958     Simon Bertschmann

1904–1941     Berne, Hallwylstrasse 4
1941–               Wabern, Seftigenstrasse 264

1911–1952
Landestopographie
Service topographique
Servizio topografico

1953–1968
Abteilung für Landestopographie
Service topographique
Servizio topografico

L’illustration montre un opérateur de l’Office fédéral de topographie dans un avion au sol. Il s’exerce à l’utilisation de l’appareil photographique aérien avec tout son équipement.
Appareil photographique aérien : les différentes positions dans l’avion, 1930 (© swisstopo, Collection photographique)

Photogrammétrie

Les années 1920 ont eu un impact à long terme sur swisstopo. Les procédés photographiques de la prise de vue topographique se sont définitivement imposés durant cette période.

En 1926, l’Office fédéral de topographie a introduit la prise de vue terrestre (depuis le sol), pratiquée depuis des années déjà, comme méthode de travail officielle. La même année, l’Office fédéral formait les premiers pilotes. Ces derniers prenaient des photos aériennes pour l’évaluation photogrammétrique – les « prises de vues photogrammétriques aériennes » représentent aujourd’hui encore la source essentielle pour l’élaboration des géodonnées.

Cartes nationales

La collection de prises de vue terrestres et de photos aériennes était un trésor de connaissances qui a d'abord servi à la carte Siegfried. Elle devait faire l’objet d’une mise à jour et d’un suivi constants.

En 1935, le Parlement a posé les jalons d'une nouvelle ère pour la cartographie suisse : il a adopté la loi fédérale concernant l'établissement de nouvelles cartes nationales. Cette série de cartes nationales devait remplacer la carte Siegfried et apparaître aux échelles 1:25 000 à 1:1 000 000.

Avec le travail fourni pour cette nouvelle série de cartes, l’Office fédéral de topographie a apporté une contribution importante à la capacité de défense de la Suisse à une époque menaçante. Entre 1938 et 1963, les premières éditions des feuilles de cartes nationales ont été publiées, dans un premier temps à l'échelle 1:50 000, privilégiée par l’armée.

Tracé sur couche sur verre

La nouvelle série de cartes a aussi été étroitement liée à un changement technique, qui a particulièrement touché les domaines de la cartographie et de la reproduction. En 1953, l'Office fédéral de topographie passa complètement de la gravure sur cuivre au tracé sur couche sur verre. Ce procédé a permis d'accélérer les flux de travail et de réduire considérablement les coûts de la production cartographique.
 

 

1927 : discussions autour des nouvelles cartes nationales

Une discussion intense a lieu dans le public concernant de nouvelles cartes nationales. Le professeur Eduard Imhof combat la série complète des échelles 1:25 000 à 1:1 million.

1928 : la photogrammétrie aérienne est introduite

Introduction définitive de la photogrammétrie aérienne pour le Plateau et le Jura.

1930 : utilisation d'images aériennes

Première utilisation d'images aériennes pour la production de cartes.

1931 : procédé chimique de mordançage introduit

Introduction définitive du procédé chimique de mordançage (photogravure) sur cuivre (par ex. pour la reproduction des écritures cartographiques).

1934 : mémoire sur l'établissement de nouvelles cartes nationales

Un mémoire est adressé au Conseil fédéral sur la question de l'établissement des nouvelles cartes nationales par de nombreuses sociétés scientifiques et par le Club alpin suisse. Ce mémoire est inspiré par le professeur de cartographie Eduard Imhof.

1935 : la loi fédérale concernant l'établissement de nouvelles cartes nationales est approuvée

Le Parlement approuve la loi fédérale du 21 juin 1935 concernant l'établissement de nouvelles cartes nationales. Il est décidé de publier la série complète des échelles 1:25 000 à 1:1 million, mais l'échelle 1:50 000 est traitée en premier en raison de la situation politique.

1938: La première feuille de la Carte nationale 1:50'000 est publiée

La première feuille de la Carte nationale 1:50 000, le n° 263, Wildstrubel, est publiée.

1952 : nouvelle méthode de tracé sur couche sur verre

Début du développement d'un nouveau tracé sur couche sur verre. Dans les années qui suivent, cette méthode est mise sous licence dans le monde entier. 

1952: La première feuille de la Carte nationale 1:25'000

La première feuille de la Carte nationale 1:25'000, le n° 1125, Chasseral, est publiée.

1952 : l'impression de la « Carte Siegfried » est arrêtée

L'impression de la « Carte Siegfried » est arrêtée.

1953 : le tracé sur couche sur plaque de verre remplace la gravure sur cuivre

La méthode du tracé sur couche sur plaque de verre remplace la gravure sur cuivre pour la production des originaux.

1954 : la première feuille de la Carte nationale, Col du Pillon, est publiée

La première feuille de la Carte nationale 1:100 000 est publiée, le n° 41, Col du Pillon.


Office fédéral de topographie swisstopo Seftigenstrasse 264
Case postale
3084 Wabern
Tél.
+41 58 469 01 11

E-mail


Domaine compétent

Infodesk Histoire
E-mail

Office fédéral de topographie swisstopo

Seftigenstrasse 264
Case postale
3084 Wabern

Carte

Voir la carte