Foire aux questions

FAQ concernant la géodésie, la mensuration nationale et la navigation.

Courbure de la terre

Calcul de l'influence de la courbure de la terre et de la réfraction.

À une distance (D) de 349 km (extension est-ouest de la Suisse), le décalage altimétrique apparent résultant de la courbure de la terre (E) et de la réfraction (R) est de -8318 m.

L’exemple ci-dessus présente un phénomène bien connu, à savoir la disparition apparente et progressive d’un bateau à l’horizon (en mer ou sur un lac très étendu), à mesure qu’il s’éloigne du port d’où il est observé.

Courbure de la terre

D [km] E[m] E-R[m] Remarque
1 0.08 0.07  
10 7.8 6.8  
100 780 680  
221 3834 3335 Suisse: N-S
349 9560 8318 Suisse: E-O

Formule

E = D*D / 2r 

E-R = 0.87 * D*D / 2r 

Comme valeur du rayon r, il a été utilisé 6370 km. 

La valeur 0,87 est obtenue avec 1 moins le coefficient de réfraction (~0,13)

Coordonnées nationales suisses / GPS

Quelles entrées sont nécessaires sur mon récepteur GPS afin d’obtenir directement l’affichage de coordonnées nationales suisses telles que celles figurant sur nos cartes nationales? 


Le système de référence (Reference System) : "CH1903", la projection cartographique (Grid): "SWISSGRID".



Coordonnées géographiques de villes suisses

Je recherche à l’occasion les coordonnées géographiques de villes suisses . Pourriez-vous m’indiquer si de telles informations sont disponibles sur des sites Internet (par coordonnées géographiques, j’entends la latitude et la longitude géographiques exprimées en degrés, minutes et éventuellement secondes sexagésimales).

 Les coordonnées géographiques figurent en marge sur nos cartes nationales (du 1:25 000 au 1:100 000) de sorte que des valeurs approchées des localités principales peuvent être lues en bordure de carte. Le réseau des coordonnées géographiques est représenté sur la carte nationale au 1:500 000, les coordonnées nationales figurant en marge. Vous pouvez obtenir les données recherchées de façon moins empirique et plus confortable sur nos CD-ROM de la série "SwissMap" qui comprennent des fonctions de recherche de noms de localités et de mesure de coordonnées dans différents systèmes.

Avec le service en ligne NAVREF, vous pouvez transformer les coordonnées nationales en coordonnées géographiques et inversément.

 

Une base de données globale se trouve sur geonames.org 

Conversion de coordonnées WGS84 <-> coordonnées nationales

Comment peut-on transformer des coordonnées géographiques WGS84 (longitude / latitude / hauteur ellipsoïdale) en coordonnées nationales suisses MN03 (y / x / H) ou réciproquement ?  

a) Saisie manuelle de points individuels :

L’application en ligne NAVREF est à votre disposition pour une conversion avec une précision métrique. Elle est accessible sur cette page :

b) Introduction de fichiers de points pour une conversion de haute précision :

La page Internet suivante offre la possibilité de transformer des fichiers de points (texte, DAO, SIG) dans tous les systèmes et cadres de références utilisés en Suisse :

Si l’on mesure avec précision sur la carte nationale 1 : 25 000 ou que l’on cherche les coordonnées à l’extérieur avec son appareil GPS, on trouve un point juste en dessus de la falaise à l’ouest de Chli Aelggi. En revanche, seuls les chamois y accèdent. Pour le public, l’on a donc fixé le centre géographique de la Suisse 500 mètres au sud-ouest.

L’on a bien accueilli l’idée de marquer ce point sur le terrain dans la commune de Sachseln (OW). La corporation de Sachseln a gracieusement offert le terrain sur le petit sommet et swisstopo a donné une pyramide de triangulation, tandis que le club « Steinmanndli » de Sachseln a construit un mur de la forme de la Suisse autour de la pyramide.

À chacun des points cardinaux, il y a une plaque en aluminium avec une carte de la Suisse, qui indique dans le centre géographique de la Suisse dans les quatre langues nationales.

Horizon de référence pour les mesures altimétriques

Horizon de référence pour les mesures altimétriques

Vermessung am Pierre du Niton
Pierre du Niton

L’origine de toutes les mesures altimétriques en Suisse est le «Repère Pierre du Niton» situé dans la rade de Genève. Il sert pour tous les travaux topographiques et cartographiques effectués en Suisse.

Son altitude initiale («ancien horizon») de 376,86 m au-dessus du niveau moyen de la mer Méditerranée (défini par le marégraphe du port de Marseille) a été déduite au 19e siècle de l’altitude du Chasseral, laquelle avait au préalable été déterminée par rapport au marégraphe de Marseille par des ingénieurs géographes français mais avec une assez faible précision. Cet horizon initial a été utilisé pour les mesures altimétriques effectuées en Suisse au 19e siècle (nivellement de précision entre 1864 et 1891) et pour les cartes Dufour et Siegfried.

L’origine des altitudes a fait l’objet d’une nouvelle détermination au début du 20e siècle dans le cadre de la mensuration nationale. Une étude due à J. Hilfiker fut publiée en 1902, présentant le calcul de l’altitude du «Repère Pierre du Niton» à partir de différents marégraphes en Europe. L’altitude de 373,60 m fut introduite en 1902 en tant que valeur officielle («nouvel horizon») inférieure de 3,26 m à la précédente! Cette valeur devait ensuite servir de référence pour le nivellement fédéral (NF02), la mensuration nationale (MN03) et tous les travaux de mensuration effectués en Suisse. Le nouvel horizon ne fut peu à peu étendu à l’ensemble du territoire suisse que par l’intermédiaire du «nouveau» nivellement fédéral (1902-1927) sous la forme du nouveau cadre altimétrique «NF02» (nivellement fédéral 1902). Les cartes nationales et l’ensemble des mensurations parcellaires réalisées après l’introduction du CC se basent également sur cet horizon.

C’est la raison pour laquelle les anciennes cotes altimétriques (par exemples celles de la carte Siegfried) sont supérieures de 3,26 m aux valeurs officielles actuelles de la carte nationale et de la totalité des plans de la mensuration officielle (MO). En dépit d’efforts intenses déployés pour informer les professionnels de cette modification, les altitudes ne parvinrent à s’imposer que lentement, en particulier parmi les utilisateurs du domaine du bâtiment et des travaux publics, raison pour laquelle de nombreux problèmes (des confusions sur les altitudes) furent rencontrés. 

Définition de l’horizon 1902

  • Contrôle par quatre rattachements au niveau de la mer
  • Déduit du marégraphe du port de Marseille et arrondi à 373,6 m au-dessus du niveau de la mer

 

Applications Repère Pierre du Niton

Applications
Nouvel horizon depuis 1902 Ancien horizon avant 1902
Nivellement fédéral (NF02) Nivellement de précision
Mensuration nationale (MN03) Carte Dufour
Mensuration officielle (MO) Carte Siegfried
Cartes nationales  

Office fédéral de topographie swisstopo Seftigenstrasse 264
Case postale
3084 Wabern
Tél.
+41 58 469 01 11

E-mail


Domaine compétent

Géodésie et direction fédérale des mensurations cadastrales
E-mail


Imprimer contact

Office fédéral de topographie swisstopo

Seftigenstrasse 264
Case postale
3084 Wabern

Carte

Voir la carte