Noms géographiques de la Suisse

La relation à l’espace est l’une des principales caractéristiques du quotidien. Elle détermine souvent notre existence et nos actions de manière insoupçonnée. Une communication verbale en lien avec des objets topographiques dans l’espace est à peine imaginable sans leur appellation. Il est bien plus simple de localiser des unités ou éléments géographiques à l’aide d’un nom qu’en indiquant des coordonnées.

L’image montre une image aérienne d'une region rurale vaudoise avec des noms géographiques en superposition.

Que sont les noms géographiques?

La notion de « noms géographiques » englobe des noms propres d’objets topographiques. En font notamment partie les zones habitées (lieux et hameaux), les objets isolés (bourgs, châteaux, couvents et églises), les infrastructures de circulation (gares, arrêts de bus, ponts, tunnels, aérodromes), les unités et objets naturels (paysages, vallées, glaciers, montagnes), les eaux ou les unités administratives. 

Détermination et orthographe des noms

Les autorités cantonales compétentes déterminent l’orthographe de leurs noms géographiques en collaboration avec les commissions cantonales de nomenclature et les communes. La détermination des noms de communes lors de fusions et de changements de nom, des noms de localité selon le répertoire officiel ainsi que des noms de stations est soumise à un processus officiel, dans le cadre duquel on identifie notamment la possibilité d'usage du nom proposé. Dans le cadre de ce processus, l’Office fédéral de topographie swisstopo assume régulièrement des tâches de coordination et de conseils. Il émet aussi des recommandations quant à l’orthographe des noms de communes, de localités, de stations et de rues.

Les particularités des noms géographiques

Plurilinguisme

L’une des particularités des noms géographiques en Suisse est que certains objets topographiques ont plusieurs noms, lesquels sont repris dans le répertoire des noms de la mensuration nationale. En règle générale, il s’agit de désignations d’objet dans diverses langues nationales. Il y a toutefois aussi des cas où plusieurs noms sont utilisés dans une seule langue. Une montagne au Tessin possède par exemple deux noms en italien. Sur la carte nationale 1:25 000, cette montagne (coordonnées : 724588 / 128464) est désignée à la fois par Pizzo di Claro et Visagno.

Noms et chiffres

Pour certains objets topographiques, le nom de l’objet est obligatoirement lié à un chiffre. C’est principalement le cas pour les noms de sommets, de cols ou de collines en lien avec l’indication de leur altitude. Le chiffre en question constitue une partie essentielle du nom. Les indications isolées de l’altitude sans nom d’objet propre ne sont en revanche pas attribuées au nom géographique.

Lieux-dits

Les lieux-dits sont saisis et mis à jour par le service de mensuration officielle des cantons. Ils désignent des petites parties de paysage qui ont été reprises dans l’usage linguistique local. En nombre, les lieux-dits sont de loin les plus nombreux. Dans le répertoire numérique de données de la mensuration officielle, on retrouve plus de 300'000 lieux-dits. Les lieux-dits portent des noms de forêts, de pâturages, de prairies, de champs, ont été déduits des peuplements (noms de fermes) ou affichent des dénominations historiques. Pour ce type de noms, c’est l’orthographe en langage parlé qui domine par rapport aux noms donnés en langage standard.

En Suisse alémanique, le lieu-dit le plus courant est le nom « Allmend », qui désigne une possession communautaire agricole. En englobant ses 35 différents sens linguistiques, dérivés du langage parlé ainsi que ses diminutifs, il apparaît environ 460 fois.

 

 


Office fédéral de topographie swisstopo Seftigenstrasse 264
Case postale
3084 Wabern
Tél.
+41 58 469 01 11

E-mail


Domaine compétent

Topographie
Distribution des géodonnées
E-mail


Imprimer contact

Office fédéral de topographie swisstopo

Seftigenstrasse 264
Case postale
3084 Wabern

Carte

Voir la carte