print preview Retour Folio

La circulation de l’air froid dans la ville

En été, les villes se mutent en véritables îlots de chaleur. Moritz Burger, climatologue, a élaboré une carte thermique de Berne en utilisant des données de swisstopo. Son travail de master suscite un vif intérêt.

03.05.2021 | DKW

Moritz Burger

En fait, Moritz serait volontiers parti en Amérique du Sud pour écrire son mémoire. Le changement climatique ayant des répercussions directes au niveau aussi bien mondial que local, il a toutefois changé d’avis: «J’ai compris l’importance de sensibiliser la population à ce qui se passe là où ils vivent», explique Moritz Burger. Il souhaitait se consacrer à un thème qui concerne directement les gens sur son lieu de vie et il a réussi. Le climatologue a élaboré une carte thermique de la ville de Berne dans le cadre de son master à l’Institut de géographie de l’Université de Berne, et utilisé pour ce faire des données de swisstopo. Il y représente des îlots de chaleur et en répertorie les causes.

 

Les principaux foyers de chaleur voient rouge

Prenons comme exemple la vieille ville de Berne. Sur la carte thermique, elle est ce que l’on appelle un foyer de chaleur. Fin juin 2019, les températures nocturnes n’y descendent pas en deçà de 25 degrés. Les résidents du quartier connaissent vraisemblablement des nuits moins agréables que ceux de Zollikofen, où la station de mesure officielle de MétéoSuisse relève au même moment des températures moyennes de 20 degrés. Cet écart de 5 degrés peut agir sur notre santé. «Lors des fortes chaleurs, la baisse des températures pendant la nuit revêt une grande importance, surtout pour les personnes âgées», précise Moritz Burger. Il ajoute que l’Hôpital de l’Île se situe lui aussi dans la zone rouge. La présence massive de bâtiments, de béton et de routes fait monter la température.

Folio Swisstopo 2021

Un produit à valeur ajoutée

Pour son projet, Moritz Burger a pu utiliser une infrastructure mise en place à l’initiative d’un doctorant. Ces trois dernières années, de petits dispositifs «faits maison» ont en effet été installés sur plus de soixante sites de la ville et de l’agglomération de Berne afin de mesurer la température ambiante toutes les dix minutes. Les données montrent un profil de chaleur différencié. «Je souhaitais développer un produit créant une plus-value», déclare Moritz Burger. La carte thermique de la ville de Berne repose sur le modèle topographique du paysage (swissTLM3D) et le modèle altimétrique numérique de swisstopo, qui permet, par exemple, de localiser les courants d’air froid. Elle montre que ces derniers viennent du Worblental, du Köniztal et du Wangental. Mais la couleur verte n’est pas toujours synonyme de fraîcheur alentour: il suffit que les arbres d’un parc soient plantés à proximité les uns des autres et que leur cime soit très élevée, pour que les masses d’air ne puissent pas circuler, d’où un effet de chaleur. «On ne peut dégager aucune conclusion générale», poursuit Moritz Burger.

Folio Swisstopo 2021

Un modèle intéressant pour de nombreuses villes

Le master du climatologue a éveillé l’intérêt des autorités bernoises, mais aussi celui des experts, des écoles et des médias. Stefan Brönnimann, responsable de la climatologie à l’Institut de géographie de l’Université de Berne, a supervisé l’étude de Moritz Burger. Selon lui, la carte thermique permet de saisir plus concrètement la réalité du changement climatique, ce qui contribue à la prise de conscience des enjeux écologiques. «Cette étude est une base déterminante pour l’évolution du climat de la ville, car les résultats obtenus devraient jouer un rôle important au niveau des nouvelles constructions», explique-t-il. En effet, les facteurs permettant de faire baisser les températures et de laisser circuler l’air froid devront être pris en compte dans la planification des logements, des écoles ou des maisons de retraite. D’autres villes peuvent bien évidemment suivre l’exemple bernois et utiliser ce même modèle puisque l’Institut de géographie de l’Université de Berne s’est basé sur les données de swisstopo disponibles et valables à l’échelle de la Suisse.

Office fédéral de topographie swisstopo Seftigenstrasse 264
Case postale
3084 Wabern
Tél.
+41 58 469 01 11

E-mail


Domaine compétent

Communication et Web
E-mail

Office fédéral de topographie swisstopo

Seftigenstrasse 264
Case postale
3084 Wabern

Carte

Voir la carte